Prof. Ahmed Friaa

Position: 
Professeur et chercheur

Prof. Ahmed Friaa est un universitaire et chercheur dans le domaine de la théorie des structures et des mathématiques appliquées aux sciences de l'ingénieur. Avec de nombreux travaux de recherche dont le plus connu est une généralisation de loi de comportement viscoplastique, devenue utilisée dans la littérature scientifique sous, loi de "Norton- Hoff- Friaa", il a initié plusieurs projets innovants et programmes de réforme et de gouvernance dans les institutions tunisiennes, à n'en citer que la création du parc technologique "El-Ghazala".

Egalement lauréat du prix international de l’excellence scientifique « Scientific Excellence Shield » en 2012, Ahmed Friaa est la parrain de promotion 2016/17 de l'Université Internationale de Tunis.

Prof. Ahmed Friaa est un universitaire et chercheur dans le domaine de la théorie des structures et des mathématiques appliquées aux sciences de l'ingénieur. Avec de nombreux travaux de recherche dont le plus connu est une généralisation de loi de comportement viscoplastique, devenue utilisée dans la littérature scientifique sous, loi de "Norton-Hoff-Friaa", il a initié plusieurs projets innovants et programmes de réforme et de gouvernance dans les institutions tunisiennes, à n'en citer que la création du parc technologique "El-Ghazala".

Egalement lauréat du prix international de l’excellence Scientifique « Scientific Excellence Shield » en 2012, Ahmed Friaa est la parrain de promotion 2016/17 de l'Université Internationale de Tunis.


M. Ahmed Friaa est né le 17 février 1949 à Zarzis. Après une maîtrise en mathématiques à la Faculté des Sciences de Tunis en 1972, il effectue un DEA d'analyse numérique de l'Université de Paris VI et obtient un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris, l'agrégation en mathématiques de l'Académie de Paris en 1975 et un Doctorat d'Etat Es-Sciences de l'Université de Paris VI en 1979.
Il débute sa carrière académique à l'Ecole Nationale des Ingénieurs de Tunis en tant que maître de conférence en génie civil, puis en tant que professeur, ensuite en tant que directeur du département de génie civil et enfin, il est nommé directeur de l'ENIT en 1985 et:

crée l’Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul, le Centre d’Expertise et d’Ingénierie (CEI) et le Réseau Maghrébin des Ecoles d’Ingénieurs

introduit le système modulaire,

lance le journal scientifique "Annales Maghrébines de l’Ingénieur",

obtient la représentation de la Tunisie auprès de l’Union Arabe de l’Enseignement Technologique, du Ministère de l’Enseignement Supérieur au conseil d’administration de l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI), auprès du Centre d’Etudes Maghrébines, et la Présidence de la Commission des Sciences Exactes et Naturelles au sein de la commission nationale de l’UNESCO.

Il occupe parallèlement la fonction de Maire de sa ville natale Zarzis et devient en 1989 Ministre de l'Equipement et de l’Habitat et

  • Établit le schéma du réseau autoroutier et du réseau de routes nationales structurantes, ainsi que du schéma national d’aménagement et d’équipement du territoire ; ainsi que des textes législatifs et réglementaires régissant les diverses activités du secteur et en particulier le nouveau Code de l’Urbanisme ;
  • Crée de nouveaux organismes dont la Société d’aménagement du lac sud de Tunis, la Société Tunisienne des Autoroutes, la Société d’aménagement du "Montazah Soukra", l’Agence d’Urbanisme du Grand Tunis,
  • obtient la présidence, du côté tunisien, de la commission des infrastructures de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et proposition du projet d’autoroute maghrébine, la présidence et coordination de la commission nationale de préparation du Plan de Développement Economique et Social, pour le volet Infrastructures ; et la Présidence du comité de la « Transsaharienne », devant coordonner la réalisation d’une route de 6800 Km environ reliant 5 pays africains : La Tunisie, l’Algérie, Le Niger, le Mali et le Nigéria.
  • En 1994, M. Ahmed Friaa est nommé Ministre de l'Education et des Sciences, il y réforme les études d'ingénieur et de technicien et préside la commission nationale de réforme de la recherche scientifique, il est nommé Ambassadeur de Tunisie à Rome fin 1995 où il mit en évidence le partenariat euro-médittéranéen.


De 1997 à 2002, il prend la tête du Ministère des Communications puis des Technologies de la Communication et conduit la restructuration du secteur;

  • par la séparation des missions de régulation, de planification, d’incitation et de garantie du service public qui incombent à l’Etat, des missions d’opérateur et de fournisseur de services qui incombent au secteur privé.
  • par la coordination de la commission nationale de préparation du plan de développement économique et social pour le volet « Technologies de l’information et
  • de la communication.
  • par la représentation de la Tunisie dans les réunions des ministres des télécommunications, à l’échelle maghrébine, arabe, africaine et internationale
  • par la conduite des délégations tunisiennes à de nombreuses réunions internationales organisées par l’UIT (Union Internationale des Télécommunications), et à la réunion NEPAD tenue en 2002 à Palerme
  • par la proposition, au nom de la Tunisie, de l’organisation du sommet mondial sur la société de l’information, à la réunion des plénipotentiaires de l’UIT, tenue à Minneapolis (USA), en 1998. Sommet qui s'est tenu en deux phases (Genève 2003 et Tunis 2005),
  • par la conduite des préparatifs de création de l’Organisation Arabe des Technologies de l’Information et de la Communication (Beyrouth, 2001),
  • par la création des institutions suivantes :
    • L’Office National de la Poste
    • L’Instance Nationale des Télécommunications (Instance nationale de régulation)
    • L’Agence Nationale de Certification Electronique
    • L’Agence Nationale des Fréquences
    • L’Ecole Supérieure des Communications « Sup’Com » et l’Institut Supérieur d’Etudes technologiques des Communications « Iset’Com »
    • Le Centre de Formation Continue et de Recyclage « Cifode'Com »
    • Le Parc Technologique des Communications « El Ghazala »
    • Création des Cyberparcs en vue d’offrir des emplois à distance aux jeunes diplômés.

Depuis 2010, il démarre en tant que promoteur le projet de village éco-solaire Zarzis-Djerba, dédié aux énergies renouvelables, avec une interruption du 12 au 27 janvier 2011 au Ministère de l’intérieur.
Dans ce parcours, Prof. Friaa a fait de nombreuses publications scientifiques et travaux de recherche et occupé plusieurs postes académiques:

  • La modélisation des structures à comportement non linéaire; généralisation de la loi de comportement viscoplastique de Norton-Hoff, devenue largement utilisée dans la littérature scientifique sous l’appellation : « loi de Norton- Hoff- Friaa », et des théorèmes permettant l’utilisation de cette loi en analyse limite des structures. Ces théorèmes sont aujourd’hui d’application courante dans de nombreux codes de calcul industriels (LIMI du LCPC, code Aster d’EDF, etc.)
  • La valorisation des sous-produits industriels et agricoles en génie civil (briques de terrestabilisées, piste agricoles traitées à la margine qui est un résidu visqueux de l’huile d’olive, etc.)
  • La modélisation des voûtes surbaissées, dites voûtes Hassad et élaboration d’abaques permettant leur construction, avec comme objectif l’exploitation de l’effet de voûte pour minimiser les coûts des toitures.
  • La mise au point d’une nouvelle théorie des hypercubes magiques et leur application dans le domaine des Technologies de l’Information et de la communication (cryptographie, jeux vidéo, génération de nombres aléatoires, etc.)
  • Responsabilités académiques :
  • Directeur de l’Ecole d’Ingénieurs de Tunis (ENIT) de 1985 à 1989
  • Directeur du département de génie civil de l’ENIT, de 1980 à 1985
  • Président de la commission des sciences de l’ingénieur au sein du conseil national de la recherche de 1981 à 1988
  • Président du comité de rénovation des études d’ingénieur et des études technologiques (CREDIT), de 1992 à 1994
  • Président, durant de nombreuses années, des jurys nationaux de recrutement des enseignants universitaires de différents grades en Génie civil, génie mécanique et mathématiques appliquées.
  • Directeur fondateur de la revue maghrébine des sciences de l’ingénieur
  • Membre du comité scientifique de la revue «European Journal of Mechanics » de 1994 à 1998